Retour sur le Festival du Cinéma des Gens d’Ici

Retour sur le Festival du Cinéma des Gens d’Ici

388
0
PARTAGER

FCGI

Une programmation pour tous les âges, d’incroyables efforts pour nous faire retrouver notre cœur d’enfant et une équipe débordante d’imagination qui sait se renouveler chaque année. Le Festival du cinéma des gens d’ici en était à sa 4e édition, où le thème de l’enfance était au cœur des activités.

Les Vues d’ici, un succès qui ne démord pas!

Alexandre Castonguay, Emilie Villeneuve, Jean-François Perron, Philippe Lacerte, Jesse Malcolm Sweet, François Jalbert, Philippe Lupien et Marie-Hélène Viens ont tous offert leur vision de l’enfance chacun à leur façon, ce qui a su attiré plus du quart des festivaliers au cinéma Capitol en deux représentations.  En passant de la fiction au dessin animé, tout en faisant un détour par le documentaire, les cinéastes de la soirée des Vues d’ici ont su mettre la région à l’avant-plan comme le veut la tradition.

Une programmation chargée et divertissante

Tout près de mille festivaliers se sont déplacés à plus de 7 activités et 3 formations.  La soirée historique était de retour avec la présentation d’archives télévisuelles tirées entre autres de la feu émission d’affaire publique Caméra Un présentée à Télé-Québec il y a plusieurs années, si l’on se fie aux coiffures et looks des intervenants! Le tout fut animé par l’excellent Paul-Antoine Martel qui sait chaque fois capter l’attention du public.

Les Jamais-Vues nous ont fait rire, sourire réfléchir et même verser une larme grâce à l’extraordinaire court-métrage Là où je suis de Myriam Magassouba, originaire de Rouyn-Noranda. La nouvelle activité d’Impro Post-Synchro a su attirer les foules et surtout fait rire grâce ou prouesses de Pascal Binette, Olivier Boutin-Martineau, Richard Vaillancourt et Paul-Antoine Martel.

Activité de post-synchro
Activité de post-synchro

Le dimanche matin, les plus jeunes ont su apprécier les P’tites Vues au Cinéma Capitol grâce à une sélection de films d’animation.

Pour terminer, l’invité d’honneur de la 4e édition du Festival de cinéma des gens d’ici, le cinéaste André Melançon a reçu un hommage fort vibrant. Né à Rouyn-Noranda, il a quitté la région en bas âge, mais y est revenu régulièrement par la suite.  Le réalisateur de la Guerre des tuques a pu échanger avec les participants et raconter une pelletée d’anecdotes. Enfin, les festivaliers présents à la salle Félix Leclerc ont pu apprécier son plus récent documentaire : Les trains de la vie.

Un 5e rendez-vous pour les amateurs de cinéma

Les organisateurs donnent rendez-vous aux amateurs de cinéma l’an prochain pour une 5e édition du Festival de cinéma des gens d’ici.

Photos : Geneviève Lagrois.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE