Mike Ward s’eXpose

Mike Ward s’eXpose

230
0
PARTAGER

On le décrit comme vulgaire, sans censure et déplacé. Cette description sied parfaitement à Mike Ward! De retour en Abitibi, en rappel avec son deuxième one man show intitulé Mike Ward s’eXpose, Mike Ward était visiblement content de trouver au Théâtre du Cuivre un public qui a envie d’être brassé à nouveau à coup de phrases assassines et de propos triviaux.

Comment autant de niaiseries vulgaires peuvent être dites en si peu de temps? Ward maitrise son art et aime voir les gens sourciller quand il pousse la blague plus (trop?) loin. Il ne met pas de gants blancs et reste solidement fidèle à ce qu’il est.  Et il n’y a pas public plus ouvert que celui de Ward pour le suivre dans ses fabulations grossières!

Mike Ward s'eXpose

Le spectacle est 16 ans et plus et ce n’est pas pour rien. Mais peu importe le nombre de fois où on entend parler des organes génitaux des hommes et des femmes durant son spectacle, on a quand même envie de l’inviter à notre party de Noël après! À travers les gags pipi-caca-poil du spectacle, l’humoriste nous raconte des histoires  personnelles, comme ses voyages en Afghanistan (où un homme déféquait allègrement devant lui) et l’adoption de son enfant (qu’il a «magasiné» sur le web). Derrière les sacres et les blagues sexuelles, on sent que Ward est capable d’émotions et de sensibilité. Pour mon plus grand plaisir, j’ai découvert que Mike Ward est humain

 

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE