Mettez votre switch à off pour André Sauvé!

Mettez votre switch à off pour André Sauvé!

388
0
PARTAGER

andre-sauve55323543

La première partie du show n’était pas terminée que je me demandais déjà comment j’allais écrire cet article. Et croyez-moi, ça n’allait pas s’améliorer en deuxième partie! Évidement quand on assiste au spectacle d’André Sauvé, il faut mettre la switch à off et simplement apprécier le moment. C’est d’ailleurs l’un des thèmes qu’il aborde dans son spectacle Être. Prenons-nous vraiment le temps de vivre le moment présent ou sommes-nous toujours un peu en avance à prévoir le futur alors que le présent est déjà passé? Vous comprenez le genre! N’allez pas voir le spectacle si vous avez mal a la tête, le crane vous fracassera assurément! Allez voir le spectacle si vous voulez rire, vous taper sur les genoux et apprendre à construire une cabane à oiseaux! Tout au long du spectacle on se dit que le gars est intense, capoté et même un peu mûr pour l’asile tellement il est profond dans son personnage. Et même si on sait que les gags sont écrits pour une spectacle d’humour, on ne peut faire autrement que se dire « mais comment il a pensé à ça ». Avertissement : ne cherchez pas à comprendre. Au pire vous le ferez une fois rendu à la maison. Parce que perdre un bout de numéro d’André Sauvé, c’est perdre le numéro au complet. Ça m’est arrivé hier. J’ai momentanément laissé mon cerveau penser à autre chose et lorsque j’ai voulu réintégrer le spectacle, le mal était fait. C’est impossible! Je vous le dit, ne perdez pas le fil!

Même si la folie qui habite l’humoriste nous est lancée à toute vitesse, il n’en demeure pas moins qu’André Sauvé propose toute de même une réflexion dès le début du spectacle, la poursuivra en route avec une drôle de rencontre avec Dieu lors de laquelle il lui apportera une liste de suggestions question de « faire mieux la prochaine fois » et la terminera de façon hilarante en se comparant à une plante. Vraiment j’aurais aimé vous décrire d’une meilleure façon le spectacle mais il arrive qu’on soit témoin de scènes où « il fallait être là » et c’est précisément ce que provoque André Sauvé. Un univers bien à lui dans lequel il est en parfait contrôle et contrairement à plusieurs, ils ne nous apporte pas dans son monde, choisissant plutôt de nous bombarder de sa vision et ses pensées.

Le spectacle était terminé et je n’avait toujours pas idée de ce que j’allais vous écrire. Puis j’ai décidé de vivre le moment présent sans chercher à comprendre ce que le passé m’avait fait vivre et vous invitant à aller voir ce spectacle dans le futur. Maintenant je remet ma switch à on!

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE