Le Relais pour la vie : une grande expérience humaine

Le Relais pour la vie : une grande expérience humaine

216
0
PARTAGER
Photo prise au Relais pour la vie d'Amos

J’ai le privilège d’être, cette année, la porte-parole régionale du Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer. Chaque année, cette grande collecte de fonds, organisée à la grandeur du Québec, permet à des gens atteints du cancer d’avoir les ressources nécessaires pour être informés et entourés pendant leur combat. Des milliers de dollars servent également à la recherche afin qu’on puisse un jour dire que le cancer est chose du passée.

Je crois que nous sommes tous touchés, de près ou de loin, par le cancer. Nous connaissons tous quelqu’un qui a combattu ou qui combat en ce moment la maladie. Je n’ai pas hésité une seconde à endosser la cause et à la faire connaître autour de moi.

Photo prise au Relais pour la vie d'Amos
Photo prise au Relais pour la vie d’Amos

Avant vendredi dernier à Amos, je n’avais jamais eu l’occasion de participer à un Relais. J’avais hâte de partager une nuit avec des gens motivés à éradiquer le cancer et avec des survivants. Je ne m’attendais pas à être autant submergée par l’émotion.

Le coup d’envoi de cette marche de 12h sous les étoiles se fait avec le tour des survivants. Il s’agit de gens ayant survécu au cancer. Ils sont accompagnés de leur «aidant», cette personne importante dans leur vie qui leur a permis de passer au travers des temps difficiles. Déjà, il y avait quelque chose d’irréel à voir ces gens ayant bravé le cancer se lancer le défi de marcher 12h pour amasser des fonds. Quel courage! Et quel pincement de voir des gens de tous âges ayant combattu le cancer… il n’y a pas d’âge pour être malade!

J’ai particulièrement été touchée lors de la cérémonie des luminaires. Lorsque le soleil se couche, on invite les participants à allumer le luminaire qu’ils ont achetés en l’honneur ou en souvenir d’un combattant. Il est possible de lire des messages d’amour sur chacun des luminaires et lorsque ces centaines de petites lumières sont allumées sur le grand terrain où se tient le Relais, une ambiance magique s’installe. Une vague de paix et de recueillement recouvre l’endroit. Le temps se fige. On se rappelle. On s’essuie les yeux. On se serre dans les bras. Ouf… c’était intense à vivre.

J’ai été fascinée de la facilité avec laquelle les survivants s’ouvraient et racontaient leur histoire. Je me suis joins, le temps de quelques tours, à un charmant couple dont l’homme était un survivant depuis 18 ans. Même si nous étions encore des inconnus quelques minutes auparavant, c’est avec sincérité qu’il m’a raconté son parcours et qu’il m’a partagé celui de sa fille, survivante depuis 10 ans. C’est ça le Relais pour la vie : une expérience humaine.

J’ai le bonheur de vivre à nouveau le Relais cette semaine et d’aller à la rencontre de nouvelles personnes inspirantes. Je serai à La Sarre ce vendredi pour animer la soirée et marcher avec les lasarrois. Et surtout pour me laisser inspirer par autant de courage. Parce que des fois, c’est bien de se faire rappeler la fragilité de la vie.

relais merci

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE