Le côté caché de François Léveillée

Le côté caché de François Léveillée

299
0
PARTAGER

francois-leveillee

Le Théâtre Meglab de Malartic recevait hier l’humoriste François Léveillée. L’humoriste ou le chanteur? Le gars célèbre ses 40 ans de carrière cette année et du coup souligne ses 60 ans de vie alors il décide d’en profiter. L’humoriste qu’on connait se paye un trip. Il fait ce qu’il a envier de faire. Et ce qu’il a envie de faire depuis longtemps c’est de retourner à ses premiers amours. Au tout début de sa carrière, François Léveillé était auteur-compositeur-interprète. Tanné de manger de la misère (et d’en garder pour demain!), il s’est alors tourné vers l’humour. Qui ne connait pas le célèbre Bob Cashflow, bien connu pour être un homme d’affaire prolifique avec ses magouilles? Mais Bob n’était pas du voyage hier. En fait, pour ce spectacle intitulé « Les deux rôles de ma vie », François Léveillée met de côté tout ses personnages. Dommage. On aurait bien aimé voir un numéro, tout petit avec Bob Cashflow. Il  remplace plutôt ses costumes par de nombreuses guitares. Et François pousse la note. Évidement vous aurez deviné que l’humoriste ponctue ses textes d’humour mais ça ne l’empêche pas d’y aller de quelques compositions aux sentiments à peine voilée. Le public en restera d’ailleurs surpris. Léveillée se paye la traite, il chante, comme il en a envie et ce qu’il en a envie.

L’homme d’expérience nous parle de sa vie. Il nous raconte son parcours ayant assuré la première partie de plusieurs de ses idoles de la musique rendant du coups hommage au grand Félix Leclerc. Il aborde les thèmes des enfants qui collent à la maison, de la vie à deux et y ajoute quelques pointes à saveur politique. Flanqué de deux musiciens qui viendront l’appuyer avec quelques blagues complices, François Léveillée alterne les chansons et les monologues se permettant régulièrement d’interagir avec le public. Un public qui avait répondu à l’invitation puisque le Théâtre Meglab affichait complet. À entendre les commentaires, ce public aurait pris plus de blagues de l’humoriste. On a passé une bonne soirée mais on aurait bien aimé voir Bob Cashflow.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE