Laurent Paquin, une Erreur Humaine!

Laurent Paquin, une Erreur Humaine!

353
0
PARTAGER

laurent-paquin-erreur

Théâtre Télébec de Val-d’Or, samedi le 1er mars 2014, il est 20hrs et je dois avouer avoir eu hâte de venir voir cet humoriste adoré de tous, ou presque, qui était venu nous démontrer son savoir faire avec son sens du punch bien bâtit. C’était notre bien aimé Laurent Paquin avec son spectacle, L’Erreur est Humaine!

En entrant dans la salle remplie de monde, trouvant nos sièges pour nous installer, nous entendions une chanson du disque de Laurent qui parle de son engin de reproduction qui, d’après ces paroles, est assez gros merci. Un brin de vulgarité qui se fait entendre de nous tous, dans l’attente du personnage. Est-ce pour briser un peu l’image de l’humoriste clean et parfait? Ou est-ce pour nous mettre dans l’ambiance? On ne le sait pas trop sauf que c’était drôle de remarquer la réaction de certaines personnes, face à ce langage particulier. Ça créait des petits malaises mais du genre que j’aime bien créer moi-même ;-). Bien sûr, c’était aussi pour nous dire qu’il a un disque à vendre qui contient toutes ces chansons humoristiques qu’il a composé soit pour ses numéros ou pour le simple plaisir j’imagine. Disque que j’ai acheté d’ailleurs vu que j’aime bien ce genre d’humour.

D’entrée de jeu, il nous met à l’aise en vérifiant si il y a des gens en retard et en nous parlant de notre belle température de moins mille pour ensuite commencer son show avec une petite chanson créée pour la tournée. Déjà, il obtient notre attention qu’il aura jusqu’à la fin. L’erreur est humaine ou c’est l’humain l’erreur? Voilà une question qu’il a soulevé pour nous amener vers sa logique du show, qu’il est normal de faire des erreurs. Et des bévues, il nous en raconte des belles et nous pointe du doigt les idiots de ce monde que ce soit au volant ou dans un restaurant. Il y en a partout et il a eu le chic de dramatiser quelques une des gaffes que ces crétins peuvent nous faire subir. Il nous a parlé aussi de son enfance et de son papa. De la manière qu’il lui a apprit à patiner sur un étang glacé et à éviter ces quenouilles qui font freiner un peu trop brusquement. Que son paternel lui disait tout le temps des « aweye attrape mes mains mon Ti-Loup » tout en reculant. C’était tordant et très touchant ce bout de show là. Pour le touchant, je vous conseille d’aller le voir, une telle chose ne se s’explique pas par une autre personne, faut que ce soit lui qui vous le raconte. Il a aussi avoué être moumoune et facilement ému par les choses simples de la vie. Il nous a aussi parlé des erreurs de la technologie comme l’autocorrection d’un IPhone avec des changements de mots comme Île au lieu de Lol ou Oklahoma au lieu de ok ce qui pouvait donner des situations plutôt délirantes. Il nous a aussi fait voir qu’on est rendu trop accroc à ça et je trouve qu’il a bien raison sauf que je ne m’en passerais pas quand même de cet IPhone qui a su prendre son importance dans ma vie. On apprend avec lui que c’est normal de se tromper dans la vie et que réussir implique quelques échecs qui font parfois bien mal sauf que l’important, c’est d’en saisir la leçon et de ne pas recommencer. Comme l’exemple de la fille qui sort tout le temps avec des trou du c…. ah oui, ça aussi pour le savoir, faut  aller le voir J.

laurent-paquin1

J’ai vraiment aimé sa façon de voir les choses, je me suis reconnu dans la plupart des parties de son spectacle. Surtout quand il parle de son embonpoint, qu’il a quand même réussi à perdre 50 livres, et de sa dépendance à la bouffe. Des réactions du monde qui l’entoure par rapport à tout ça. Il m’a fait du bien ce Laurent alors je vous le conseille, c’est meilleur que bien des remèdes de rire avec le sourire aussi facile que ça et ce, grâce à lui. Il a fini en nous disant que c’était loin d’être une erreur d’être venu nous voir et j’ajoute que c’était à des kilomètres d’une gaffe que d’aller assister à son spectacle.

Merci Laurent et la prochaine fois que tu viendras, tu pourras facilement dire : je m’en vais dans Mon Abitibi puisque ici, c’est chez toi mon ami.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE