L’Abitibi à travers la lentille d’Hugo Lacroix

L’Abitibi à travers la lentille d’Hugo Lacroix

516
0
PARTAGER
Un Hugo Lacroix bien concentré sur sa chasse à l'image dans la ville de Malartic.
Un Hugo Lacroix bien concentré sur sa chasse à l’image dans la ville de Malartic.

Vous savez, du talent, il y en a à la pelle dans notre belle région! Ce qui est encore plus appréciable, c’est que certaines de ces personnes talentueuses se servent de leurs habiletés afin de promouvoir ou de mettre en valeur notre très chère Abitibi-Témiscamingue. C’est le cas du réputé photographe Hugo Lacroix. Il m’a été donné de rencontrer ce dernier lors du Tour de l’Abitibi puisque encore une fois cette année, il en était le photographe officiel. Par la suite, lors d’un contrat qu’il avait avec la ville de Malartic afin de chasser les plus belles images du coin, j’en ai profité pour aller lui poser quelques questions afin de mieux vous le présenter.

Natif de Dupuy, à l’ouest de La Sarre, c’est dans ce petit patelin que Hugo a passé toute son enfance. 6 pieds 2 pouces plus tard, le voilà bien établi à Rouyn-Noranda. En effet, outre sa gentillesse et son humour, sa taille est assurément  la première chose qui nous frappe lors d’une première rencontre . C’est clair, net et précis que ce gars-là a dû se faire dire une couple de fois dans sa vie: « Heille! T’es grand toé! Peux tu me donner le truc muche machin chouette sur la tablette là, en haut? ». 😛 Cela dit, sa grandeur doit être plutôt pratique dans son métier. Facile de voir plus loin que tout le monde! 😉

Crédit photo:Geneviève Lagrois
Crédit photo: Geneviève Lagrois

À la question « Qu’est-ce qui a fait en sorte que tu es devenu photographe? », on se rend vite compte que c’est vraiment le hasard. Imaginez-vous donc qu’avant d’attraper la piqûre pour la photographie, c’est à la musique que Lacroix vouait tout son temps. De plus, il ne faisait pas partie que d’un « petit band de garage » mais, bien d’un groupe qui était sur une grande lancée au niveau de la musique métal. En effet, malgré le succès du groupe, les apparitions dans des magasines tel que Metal Maniacs, d’excellentes critiques et ce, même jusqu’en Europe, la vie de band convenait de moins en moins à Hugo. C’est pourquoi ce dernier, alors qu’un ami lui annonçait qu’il partait à l’aventure en Angleterre, a décidé de le suivre en septembre 2004 armé de son tout premier appareil photo et d’une dizaine de pellicules achetés spécialement pour son escapade qui a duré 3 mois à Londres. Au retour de son périple, Hugo a pu enfin voir ses photographies imprimées et constater que chacune était très bien réussie. Avec intérêt, persévérance et curiosité, il a su apprendre à se servir de son Nikon D70S. C’est à partir de ce moment-là, que son intérêt pour la photographie s’est développé. Il a donc choisi le Collège Marsan, une institution privée spécialisée en photographie, afin de parfaire sa nouvelle passion qui deviendra contre toutes ses attentes, son nouveau métier.

Depuis déjà quelques années et avec une grande fierté, Hugo Lacroix est très heureux de pouvoir dire qu’il vit de sa passion. Son but ultime est d’ailleurs de conserver cette même flamme  pour ce qu’il fait et non pas d’acquérir coûte que coûte une popularité incroyable comme photographe ou encore de paraître dans les plus grands magazines. Son but est plutôt de continuer à tripper encore longtemps à pratiquer son métier, sa passion. C’est pourquoi il se garde le privilège de demeurer dans un certain « créneau » en photographie. En effet, vous ne verrez pas de photos de mariage ou des séances de photos de type « top modèle » signées Hugo Lacroix. Il ne faut jamais dire jamais et les portes ne sont pas fermées à double tour à ce sujet mais, ce n’est vraiment pas ce qui l’allume en photographie. Lacroix est un homme vrai, un homme qui aime la nature et la beauté de la vie en général. C’est d’ailleurs une de ces grandes spécialités de savoir capter de façon extraordinaire des scènes de la vie que nous pourrions qualifier « d’ordinaires ».

Alors que nous, nous voyons ceci:

hugo-lacroix

Lui, il nous fait voir cela:

_DSC5440

Chouette n’est-ce pas? 🙂 Ces images ont été prises aux jeux d’eau du parc de Malartic. À mon sens, un des plus beau parc de la région! 🙂

Bref, c’est à travers sa lentille que nos yeux ont le plaisir de se régaler de si belles images et, comme je le mentionnais plus haut, quelle fierté pour nous d’avoir un ambassadeur de notre région aussi talentueux!

285002_151617194915832_1058384_n

197167_121527547924797_982633_n

260542_141953165882235_5731450_n

195915_121527534591465_4942463_n

Non mais, avouez que c’est magnifique l’Abitibi-Témiscamingue! 🙂 Pour ma part, il ne faut bien sûr jamais dire jamais, mais, je ne crois pas que rien ni personne ne pourra me faire partir d’ici! 🙂 Un gros merci à Hugo Lacroix de nous rappeler aussi souvent comme c’est beau par chez nous! 🙂

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE