Houde qui peut!

Houde qui peut!

405
0
PARTAGER

louis-jose-houde1343453

Mercredi matin, 1er octobre, la journée s’annonça plutôt ordinaire jusqu’à ce que je me fasse offrir la chance d’aller au spectacle d’un de mes humoristes préféré, Louis-José Houde, qui était venu nous présenter son show en supplémentaire : Les Heures Verticales. Sa dernière visite datant d’environ vingt-quatre mois passés, Louis-José semblait attendu par la salle bondée et fébrile de le voir en action. Je ne devais pas être le seul pour qui c’était la première fois on dirait bien. Quoique la dame assise à ma droite, en fût à sa deuxième visite et pour sa part, elle m’avait avoué l’avoir bien aimé il y a deux ans de cela et que c’était pour cette raison qu’elle s’était payé ce luxe de le revoir.

La première partie de la soirée sans entracte commença avec Phil Roy, humoriste qui a déjà gagné le concours de la relève de l’humour du Festival d’humour de l’Abitibi à Val-d’Or en 2013, si ma mémoire est bonne. Personnage attachant et sans gêne, il nous a donné 10 minutes de rires et de surprises, accompagné de sa guitare. On a senti la complicité qu’il partage avec M. Houde et la gratitude de pouvoir en faire le début de la soirée. Il semblait prêt à tout pour nous soutirer des réactions. Chose qu’il a accompli avec grâce et nudité passagère 😛 . Je suis certain que plusieurs dans la salle ont comme moi, sa tourtière d’amour en tête avec le sentiment de presque lui en vouloir de nous avoir planté ça bien creux au fond des abysses de nos pensées. Quel bonhomme celui-là!

Quelques minutes après, voilà que notre L-J-H se pointe le bout du nez, applaudi par ses fans présent dans le Théâtre Télébec. Un décor simple, un banc et un micro était tout ce que nécessitait notre farceur pour nous faire rigoler durant approximativement 1hr45 sans arrêt. Au début, il nous explique pourquoi Heures Verticales. C’est simple en fait. Ça désigne le temps où on doit se tenir debout devant l’adversité, la douleur, les surprises de la vie ou tout ce que l’on doit affronter qui chamboule notre existence. J’ai beaucoup aimé le topo qu’il nous a servi de ses parents séparés et de l’amour qu’il leur porte. Des souvenirs de mère-grand, des voyages de char en famille jusqu’au dernier, de ses sœurs et leurs défauts de jeunesse, tout ce qu’il nous a dit ce soir-là était délicieux pour nos oreilles et notre appétit du rire. Louis-José est un virtuose de la virgule et semble toujours bien à son aise et en contrôle durant tout le spectacle. J’ai entendu à travers les branches qu’on disait de lui dans le milieu qu’il est le chirurgien de l’humour au Québec. Que chaque seconde est calculée et posée au bon endroit dans le seul but ultime de nous faire rire. Je dois dire que je suis bien d’accord avec cette légende urbaine. Il est maitre dans sa maison quand nous y sommes et on aime ça.

À la fin, L-J nous a fait un très beau cadeau. Il nous a servi son numéro d’ouverture qu’il fera lors de sa 9e animation au gala de l’Adisq. Nous étions tous bien heureux de ce présent et nous allons aussi bien sûr, tous en garder le secret du contenu. Par contre, laissez-moi vous dire que j’ai adoré en être témoin et que le gala attache sa tuque avec de la broche puisque ça va être un des meilleurs sinon LE meilleur numéro d’ouverture qu’ils auront entendu à ce jour. Bravo!

Il nous a aussi dit que peu importe la raison qui nous a poussé à aller voir son show, que ce soit par cadeau, habitude, par conjoint qui nous traîne ou parce qu’on a eu besoin de rire par temps plus sombre, qu’il était bien content d’être là et de nous voir apprécier son travail qu’il fait pour nous, en toute simplicité. Alors suite à ça et en conclusion, je te dis merci Louis-José Houde d’avoir pris ton bord et de soulever chaque côté de notre bouche pour en faire des sourires saints et sincères. Reviens nous voir plus souvent, on aime ça quand c’est aussi facile de se bidonner de la sorte. Bref, Merci vieux!

(Note de la rédaction : Nous dédions cet article à Daniel.)

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE