Festival des langues sales – Concours de bitchage régional

Festival des langues sales – Concours de bitchage régional

338
0
PARTAGER
Monsieur Sullivan alias Paul-Antoine Martel, gagnant du Concours de bitchage Crédit Andrée-Anne Brunet

La 6e édition du Festival des Langues sales s’est clôturée samedi à L a Sarre. J’avais très hâte de revivre le Concours de bitchage de village et surtout, de découvrir l’aspect régional du concours, nouveauté de cette année! Malgré quelques longueurs, quelle belle soirée durant laquelle des langues bien pendues tentent de nous faire croire que leur village de quelques centaines d’âmes est l’endroit où il FAUT vivre pour être heureux sur terre!

Derrick Frenette, porte-parole des Langues sales Crédit Andrée-Anne Brunet
Derrick Frenette, porte-parole des Langues sales
Crédit Andrée-Anne Brunet

Le gagnant de l’an passé, Monsieur St-Lambert alias Claude Bordeleau, n’a pas réussi à conserver son titre cette année. Malgré ses nombreuses flèches rigolotes décochées à l’endroit de M. St-Eugène (Jean-Jacques Lachapelle),  il a été détrôné par M. Sullivan (Paul-Antoine Martel). Mme Amos (Amélie Mercier) s’en est bien tirée malgré les attaques concernant les joueurs des Comètes (on ne pouvait pas passer à côté) et M. Bellecombe (Jonathan Monderie-Larouche) nous faisait bien rire avec ses envolées orageuses!

Monsieur Sullivan alias Paul-Antoine Martel, gagnant du Concours de bitchage Crédit Andrée-Anne Brunet
Monsieur Sullivan alias Paul-Antoine Martel, gagnant du Concours de bitchage
Crédit Andrée-Anne Brunet

Porte-parole pour une troisième année consécutive, l’humoriste Derrick Frenette nous a accompagné toute la soirée, profitant de sa présence en région pour rire de quelques villages au passage.  Aussi, chouette prestation de The Black Billy’s, un groupe de rock-traditionnel originaire d’Abitibi-Ouest, durant le comptage des votes du public. Taper du pied en attendant le dévoilement du gagnant, voilà une belle façon de nous faire patienter!

Le comité organisateur peut se vanter de voir un public toujours plus nombreux assister au festival. Autrefois présenté au Théâtre de Poche, le concours de bitchage a été déplacé à la Salle Desjardins où plus de festivaliers pouvaient confortablement profiter du spectacle.  Tant mieux si de plus en plus de curieux se déplacent à La Sarre pour vivre cet événement où des langues sales redorent le blason de la langue française!  Vivement la 7e édition!

The Black Billy's Crédit Andrée-Anne Brunet
The Black Billy’s
Crédit Andrée-Anne Brunet

 

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE