Dominos: Histoires de chez nous et encore plus…

Dominos: Histoires de chez nous et encore plus…

333
1
PARTAGER

Pour raconter une histoire, les gens ont tendance à beurrer épais pour épater la galerie. De passer par quatre chemins pour arriver après douze détours, finalement, à la conclusion. Passionnée d’écriture, Lucille Bisson s’est lancée le défi d’écrire une histoire par jour, tout en se limitant à l’équivalent d’une page, environ mille mots, exercice qu’elle a répété pendant plus d’un mois. Son défi : écrire des histoires « punchées « , captivantes, différentes et concises.

image

Comme l’inspiration du moment peut varier d’une journée à l’autre, tout dépendamment de son quotidien, de son entourage, de la météo et de l’ambiance qui l’entoure, les nouvelles publiées dans son premier livre passent par toute la gamme d’émotions et bien qu’aussi différentes les unes des autres, elles ont aussi quelques liens. Pour notre grand plaisir, Lucille Bisson a enfin affronté la peur du rejet qui la hantait à l’idée de publier et a réalisé son rêve en nous présentant Dominos. « J’ai toujours voulu écrire, ça toujours été un désir profond en dedans de moi, mais c’est la peur de ne pas réussir, la peur du rejet qui m’a toujours empêchée de continuer » me mentionne-t-elle en commençant. « Juste de voir mon nom sur un livre, c’est une grande réalisation, après ça, la fin du monde pourrait arriver c’est correct j’ai réalisé mon rêve! ». Ajoute-t-elle les yeux pétillants, toujours dans l’énervement du lancement tout en signant quelques exemplaires.

image

Elle me raconte ensuite le chemin parcouru pour enfin arriver à cette soirée si importante pour elle et ses proches: « Je prenais comme une photo d’une histoire, et je la décrivais… j’ai fait l’exercice pendant 30 jours, après je suis partie en vacances et j’ai des histoires qui me sont apparues dans la tête en cours de route, donc il y a des histoires qui se passent aux États-Unis « . Comme elle trouvait le résultat intéressant, Mme Bisson a finalement créé un recueil qu’elle a envoyé dans différentes maisons d’édition ce qui s’est conclu par le résultat qu’on connaît aujourd’hui; un magnifique livre qui sent les pages neuves, des milliers de mots écrits noir sur blanc, un produit de chez nous, mais surtout, le rêve d’une femme devenu réalité. Et ce n’est que le commencement, plusieurs projets sont à venir pour l’auteur dont un roman jeunesse d’horreur, un roman de filles romance et une histoire un peu plus sombre à surveiller prochainement et à consommer passionnément!

 

 

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Madame Girard.
    J’écris des histoires pour les anniversaires d’enfants que je connais, à partir d’images de films pour la jeunesse (à partir de cartes postales quand je n’avais pas encore l’internet).

LAISSER UN COMMENTAIRE