Daniel Bélanger : Tournée CHIC DE VILLE ou le retour d’Épopée Rock...

Daniel Bélanger : Tournée CHIC DE VILLE ou le retour d’Épopée Rock ?

234
0
PARTAGER

Daniel Bélanger

Simplicité était le mot d’ordre pour la mise en scène de Chic de ville. Seulement quelques projecteurs au look rétro étaient disposés au-dessus et autour des musiciens : Michel Dagenais (guitare), Ben Caissie (batterie) et Richard Gélineau (contrebasse).

Ces trois gaillards apportaient vraiment une ambiance de fête à la soirée vêtus de complets, cheveux lisses et bien peignés sur le côté. L’écran géant installé derrière eux percevait des projections, généralement en noir et blanc, qui venaient soutenir la musique. Certaines images semblaient tirées d’un vieux film abîmé par le temps.

Le tout semblait tout droit sorti des années cinquante.

Il n’aura fallu qu’une seule chanson pour que le public acclame avec joie leur chanteur préféré. Daniel Bélanger a interprété une majorité de titres de son dernier disque en commençant par Je poursuis mon bonheur.

« Merci ! d’être venus en si grand chiffre » «Je vous avertis, il n’y aura pas de punch à mes histoires ce soir, car s’il y en avait, ce serait un spectacle d’humour et c’est un spectacle de chansons», a ajouté le pince-sans-rire.

Bien que certaines relectures : Cruel (Il fait froid, on gèle), Sèche tes pleurs, Rêver mieux, Parapluie…  aient pu surprendre les admirateurs de la première heure, les pièces n’en étaient pas dénaturées pour autant. Te quitter, avec des lignes de «petit orgue» était surprenante.

On pourra reprocher au sonorisateur d’abuser de l’écho dans la voix du chanteur. Il reste que, l’agencement des chansons anciennes et nouvelles est quasiment sans faille.

Au total, c’est plus de vingt chansons qui ont fait rêver tout ceux qui était présent au Théâtre Télébec de Val-d’Or en ce mercredi soir.

Les spectateurs ont succombé plutôt timidement, se contentant de se trémousser sur leur chaise et d’accompagner le chanteur dans ses vieux succès. Le spectacle, sans entracte ni première partie, s’est déroulé dans une fluidité remarquable.

«La prochaine chanson, je ne la chante plus beaucoup car on s’est beaucoup chantés elle et moi. Quand je l’ai appelée pour la tournée, elle a répondu oui, même si ce n’est pas une chanson à répondre»

Pour voir Daniel et sa chanson en tournée : http://www.danielbelanger.com/nouvelles.php

Collaboration spéciale : Stéphane Racicot

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE